Prochains marchés du SEL + appel à tous les adhérents

Proposé

Soumis par Membre 224 le 2-juin-2021

Une circulaire, chargée, certes, mais riche! Au programme:

1. Le prochain marché du SEL ce vendredi 11 juin

2. Les prochaines rencontres, et un appel à toutes et tous.

3. Un article sur l'esprit du SEL.

 

1/ La prochaine Bourse Locale d'Echange, BLE (autrement dit, un marché convivial sans argent) se tiendra le vendredi 11 juin 2021 à partir de 18h, chez Marie-Line (adhérente 447, 18 rue de Recologne, à Cordiron). Ce sera le moment d'apporter des objets à troquer, de s'entendre avec les membres pour des échanges de services, de dire ses besoins d'aides diverses.

Mais pour ceux qui le peuvent, rendez-vous dès 15h pour une balade guidée par notre hôtesse dans son village (parcours modulé en fonction des participants). Si jamais le temps était défavorable, rendez-vous maintenu: qui aimerait faire découvrir un jeu de société, peut-être un jeu coopératif?

Le "marché" se poursuivra avec un repas partagé, chacun(e) apportant un quelque chose (de préférence fabrication maison!) à partager avec les présents. Nombre limité à 8 si nous devons être à l'intérieur, plus d'amplitude si le temps est beau et qu'on peut s'installer dehors. Pour participer au repas, indispensable de s'inscrire auprès de Marie-Line par tel ou SMS au 06 73 83 98 29, et ndiquez si vous apportez plutôt du salé ou du sucré. (Nous respecterons les consignes permanentes: masques, gel, pas d'embrassades malgré les envies, etc...).

Cordiron? Voilà un village peu connu, le SEL et Marie-Line nous offrent une occasion de le découvrir.     Depuis Besançon, prendre la direction de Gray, Marnay.   Entrer dans Recologne, traverser le village; après être passé sous le pont routier, prendre à gauche à la vierge puis après 200m encore à gauche direction Burgille, Cordiron.      Dans Cordiron, n°18 en face le monument au morts, portillon en fer noir. Il y a des places de parking tout autour. 

     Privilégions le covoiturage: offres et demandes seront reçues par Jean-Pierre-224 pour Besançon, par Dominique-573 pour le secteur de Pin.
 
2/ Autres rencontres, et un appel à tous
 
Les prochaines dates: un marché le samedi 10 juillet (lieu à confirmer) et un InterSEL (avec invitation à tous les SELs de BFC) le samedi 11 septembre, sur une journée entière, avec animations (musique, ateliers, balades, repas...). Pour ces deux dates et d'autres à déterminer pendant l'été, tous les adhérents du SEL peuvent proposer une animation: une balade contée pour découvrir son village, une visite de son quartier, un atelier peinture, cuisine, couture, jardinage ou bricolage, un pique-nique, une dégustation, un après-midi de jeux... Faites des propositions, de préférence avant le 20 juiin: [email protected], ou 03 81 50 93 55, l'équipe d'animation va tâcher d'arrêter un calendrier riche!
 
3/ Une réflexion sur l'esprit des SELs
 
L'hebdo La Croix avait lancé un appel aux lecteurs pour recenser des initiatves locales pour une société plus conviviale. J'avais proposé un texte, retenu par la rédaction, mais reduit à 3 lignes et vidé de son esprit (c'est classique...).
Alors, toute honte bue, je vous le soumets, peut-être pour discussion entre nous.
 

Partout en France on trouve des SELs: des Systèmes d'Echange Local. 

Ces petits réseaux discrets recensent, rassemblent et mettent en contact des gens qui en ont assez de voir les moindres gestes se traduire en argent, en obligations, en indices de croissance, en PIB... Echanger des biens (les fruits de son jardin, des livres, des vêtements, des jouets...) et des services (coup de main au jardin, aides à des petits bricolages, aide aux devoirs...) sans recours à euros, dollars ni yens, c'est libérateur: nous ne sommes pas que des homo economicus, réduits à une dimension financière ou économique. Participer à un SEL, c'est un petit acte de résistance à la société de consommation.

 

Si le troc a été abandonné dans nos sociétés développées, c'est qu'il présente énormément d'inconvénients: il est rare de trouver deux désirs d'aide qui puissent être satisfaits entre deux personnes. Tout change si le troc est mutualisé, grâce à un système tout simple basé sur un compte-temps: j'ai passé 2 heures à aider quelqu'un, je pourrai ultérieurement demander deux heures d'aide à un autre membre du réseau. Le SEL fonctionne donc comme une banque du temps. El l'élément essentiel à ce fonctionnement, c'est la confiance.                             Toutes les tâches sont décomptées en temps passé: pas de raison de rémunérer davantage une heure d'informatique de haut niveau qu'une heure de lavage de vitres. Encore un autre principe éthique: il s'agit de coups de main ponctuels, non d'emplois dissimulés au fisc!

A l'heure où on nous rebat les oreilles des "réseaux sociaux", en voici un basé sur la bienveillance et les gestes concrets de solidarité.

 

 

En conclusion? A bientôt lors de rencontres en direct, mais aussi mettez vos offres et demandes sur le site de notre association: besansel.fr.

 

Pour l'équipe, Jean-Pierre - 224


Expire le: 2 10 2021